7.4.16

Tout est possible.




















Après de longues chevauchées en Saab
dans mes rêves éveillés, j'ai réussi à la graver
à l'imprimer, à la porter. Une empreinte de plus 
vers - un jour éveillé - la conduite de cette addiction. 
Ces papiers japonais patients attendent d'en être 
épris eux aussi. Les jours se pressent.








































Je suis allée à la bibliothèque rendre un livre 
qui m'appartenait. Histoires des bêtes ignorées de la mer...  
Un lecteur curieux a tenté de me le dérober 
sous mon nez. Récits de voyages, dictionnaire 
insolite d'un pays,... Je me plonge dans ces pages
Picoreuse et savoureuse d'un paragraphe glané 
avant l'autre, de la fin au début du livre. 
Toujours la même méthode.

Lettres bleues, timbres d'oiseaux, colis rectangle  
du Finistère et carré du Sud, écritures vives 
et manuscrites à l'ancienne, cartes et papiers volants.
Ces jours derniers, ma boîte aux lettres fut ouverte 
avec gourmandise.
.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires