7.2.16

Atelier du dimanche matin.

J'écris moins ces derniers mois et ça me manque. 
Je sais que mon écriture vit avec l'effervescence d'envies et de créations. 
Alors, plutôt que d'attendre, et si je réveillais ces passions ?
Cette nuit, j'ai rêvé d'un ours enserrant une panthère noire. J'ai envie de me plonger 
dans de grands aplats, de me laisser porter par les vagues bleues.
Lorsque je me remets à dessiner, ce sont ces feuillages touffus qui ressurgissent, 
des feuilles, des amas de feuilles, des guirlandes d'herbes, 
des racines infinies et encore des petites feuilles naissantes.

2 commentaires:

Les commentaires