31.3.15

D'une seconde à l'autre.


















D'une seconde à l'autre, la lumière joue à cache-cache. 
J'ai comme une couleuvre dans la gorge, une écharde tenace, 
un roulis de caillebotis dans le corps, un chant de grillons 
électroniques en arrière-son sonore.  
Je ferme les yeux. J'ouvre ma boîte à images imaginaires.
Plusieurs inspirations et expirations profondes suivent.
Je suis bercée par mon souffle, je puise dans mes racines. 
J'oublie déjà et je m'imagine être demain. 
Jour sacré au noyau imprégné d'une rencontre à la saveur 
d'une datte douce, sucrée et enrobée d'amour. 
Je m'y emmitoufle. Hier, aujourd'hui et demain.


1 commentaire:

Les commentaires