4.2.15

Tout change.

























Avant-hier. 
"Je suis rage. De la lave coule. 
Mon corps se dévore de l'intérieur."

Hier. 
"L'orage me pique de ses éclairs. 
Le soleil tente de caresser mes épines."

Aujourd'hui.
"Une mélodie se cristallise. 
Des sourires se dessinent."




















Henri Michaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires