13.12.13

Mes sens en éveil

Je suis en retard. Mais, à l'heure, pour mon rendez-vous. 
Art Nouveau. Avec cette belle lumière se reflétant sur le 14 rue d'Abbeville. 
S'y réveillent les tons lavande, marron glacé, violets pâles, gris souris,  
orange corail, parfois, au petit matin.
Chaque jour depuis le 1er, j'y suis. Mon oeil
malicieux s'affûte.
Je contourne mon bloc et accueille cette lumière telle une énergie naturelle pour cette journée à croquer.
Deux-trois minutes en pleine face, mes sens en éveil, mon sourire s'esquisse.
Puis, le sas éphémère se referme. D'autres sensations en découlent. 

Au coin de la rue, je vois la fleuriste qui change la mise en scène de ses verts, roses, bleus, 
sapin, jacinthes et camélias. Je descends la rue d'Hauteville, les gourmandises de la boulangère m'appellent, ses chocolats-amandes auxquels je peine à résister, les animals ouvrent leur terrasse
derrière la vitrine, la buée enveloppe les carottes, poireaux et autres pommes de terre en préparation 
chez Ma kitchen, pour ce midi. Je passe près du furet, ses effluves me titillent, chaudes et sucrées. 
Je tourne Rue Paradis. Quelques pas encore et j'y suis.

1 commentaire:

  1. Ça c'est le Paris qu'on aime et que seuls les gens qui prennent le temps peuvent voir.
    C'est beau mon haricot :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires